Historique de la société

L’association de la « SCA » fut fondée, le 23 mai 1923, à Porrentruy. Cette association avait pour buts principaux de cultiver, tout d’abord, le goût de l’équitation en réunissant les amis du cheval et les amateurs de sport équestre puis de développer la pratique de ce sport à travers l’organisation de cours, de manifestations hippiques, de sorties en commun ainsi que des conférences. Les termes amitié et convivialité autour d’une même passion, le cheval, sont les points d’ancrage.

L’association de la « SCA » fut fondée, le 20 mai 1923, à Porrentruy. Cette association avait pour buts principaux de cultiver, tout d’abord, le goût de l’équitation en réunissant les amis du cheval et les amateurs de sport équestre puis de développer la pratique de ce sport à travers l’organisation de cours, de manifestations hippiques, de sorties en commun ainsi que de conférences. Les termes amitié et convivialité autour d’une même passion, le cheval, sont les points d’ancrage.

Organisé jusque là au Banné à Porrentruy, le concours hippique de la Société de Cavalerie d’Ajoie déménage sur le terrain actuel du Mont-de-Coeuve. La société signe alors un bail avec la commune de Coeuve permettant ainsi aux Dragons de s’entraîner tous les dimanches.

Jusqu’alors réservée aux Dragons, d’autres personnes peuvent désormais entrer dans la société. C’est également à cette époque, que les membres travaillent d’arrache-pied pour construire la première cantine.

Sous la houlette de son président David Protti, et avec le soutien d’un ancien président de renom, M. Charles Burrus, le terrain de la Société de Cavalerie va connaître de grands changements. Tout d’abord avec la rénovation de la cantine, en rondins de bois, puis en 2001 avec l’arrivée de l’eau et de l’électricité. A cela s’ajouteront la construction de la tribune en rondins (2002) et du carré de sable (2004). Le concours hippique suivait le même essor : de concours régional réputé, il devenait un événement annuel pour l’élite nationale avec l’organisation des épreuves nationales S.

Après avoir obtenu le soutien du Concours hippique international de Genève en 2001 qui octroie une wild card au meilleur cavalier romand du Grand Prix, le concours hippique national du Mont-de-Coeuve franchit une étape supplémentaire et devient place qualificative pour le Championnat de Suisse de saut élite. Dès lors, de nombreux cavaliers de renom fouleront la piste en herbe du Mont-de-Coeuve.

Avec la construction du chalet “Bien Aller”, les membres de la Société de Cavalerie d’Ajoie disposent désormais d’un endroit chaleureux où se retrouver.

Les éditions 2011 et 2012 du Concours hippique national ayant subi les caprices de la météo avec une annulation de l’épreuve phare en 2011 et son report au lundi en 2012, la Société de Cavalerie d’Ajoie se dote d’un terrain en sable de 82 x 40m, garantissant ainsi le déroulement de son concours hippique par tous les temps, si le terrain en herbe devenait impraticable. Ce carré de sable permet également aux membres de s’entraîner tout au long de l’année dans de bonnes conditions.

Historique des présidences

1923 - 1950

M. Dr. Choquard prend en main les rênes de la première présidence.

1950 - 1956

M. Clément Daucourt

1956 - 1968

M. Charles Burrus succède à l’ancien président.

1968 - 1996

M. Yves Courbat assure la présidence pendant près de 30 ans.

1996 - 2011

M. David Protti devient le plus jeune président de la société.

2011 - 2023

Mme Carine Berger succède à M. David Protti et devient la première femme à assurer la présidence, poste qu’elle occupe encore actuellement.

2024 - aujourdhui

Mme Philomena Chèvre succède à Mme Carine Berger